Aller au contenu principal

Histoire

Les premières idées d’un contournement de Bienne remontent au siècle passé. En 1997, le Conseil fédéral approuve le projet général de la branche Est, en 2014, celui du projet révisé de contournement ouest de Bienne (encore appelé à l’époque «branche Ouest»), y compris la bretelle de raccordement à la rive droite du lac de Bienne et le contournement de Vigneules.

 

 

 

Branche Est

Le projet définitif de la branche Est a été mis à l’enquête publique en 2002. Deux ans plus tard, le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) a approuvé le projet (sans le projet partiel de Marais-de-Brügg).

Années 1950
Début des études pour une autoroute; les tracés à ciel ouvert sont privilégiés.

1960
L’autoroute A5 Luterbach–Yverdon est intégrée dans le réseau des routes nationales. Les chambres fédérales approuvent le réseau de routes nationales incluant l'autoroute A5 Luterbach-Yverdon.

1975
Un premier projet général pour le contournement de Bienne comprenant un tracé largement à ciel ouvert (Prés-de-la-Rive-Marais-de-Brügg-Orpond-Champs-de-Boujean) est mis à l'enquête publique. Ce projet n’est pas poursuivi en raison des nombreuses oppositions.

1978
Une commission plénière pour l’étude de l’A5 dans la région de Bienne, composée d’une délégation des autorités et d’une commission spécialisée est créée. Un intense processus de participation est lancé.

1978-1989
De vastes études de variantes sont menées. En dépit des grands efforts consentis, aucun consensus n’est trouvé pour le tracé dans la région biennoise. Les avis divergent en particulier quant à savoir si un contournement par le Nord ou par le Sud serait la meilleure variante. Dans son rapport final, l’Office cantonal des ponts et chaussées recommande de poursuivre l’élaboration du projet de contournement par le Sud. La Confédération opte pour cette variante sous le conseiller fédéral Adolf Ogi.

1994
Un nouveau projet général de contournement A5 de Bienne est mis à l’enquête publique. Ce projet résulte d’un vaste processus de planification participatif.

1997
Le Conseil fédéral approuve le projet général pour la branche Est.

1999-2002
Construction du tronçon Bienne Est–limite communale Bienne/Perles et de l’échangeur A5/A16 des Champs-de-Boujean. L'A5 entre les jonctions de Lengnau et de Bienne Est et la liaison directe entre Soleure et la Transjurane peuvent être ouvertes à temps pour l'Expo.02.

2002
Les plans du projet définitif de la branche Est sont mis à l’enquête publique.

2004
Le projet définitif pour la branche Est (projets partiels du Büttenberg et du Längholz, sans le projet partiel des Marais-de-Brügg) est approuvé par le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC).

2006
Le projet définitif des Marais-de-Brügg est mis à l’enquête publique.

2007
Début des travaux de la branche Est (tunnels du Büttenberg et du Längholz).


2010
Le projet définitif des Marais-de-Brügg est approuvé par le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC).

2012
Début des travaux de l’échangeur Marais-de-Brügg.

2013
Le projet général de la jonction complète d’Orpond est mis à l’enquête publique.

2014
Le Conseil fédéral approuve le projet général de la jonction complète d’Orpond. Le projet définitif de la jonction complète d’Orpond est mis à l’enquête publique.

2015
Le Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) approuve le projet définitif de la jonction complète d’Orpond.

2016
Les travaux de construction de la jonction complète d'Orpond débutent.

2017
L’ouverture au trafic de la branche Est de l’A5, jonction complète d'Orpond comprise, aura lieu le 27 octobre 2017.


Contournehment ouest

En 2010, la directrice des travaux publics du canton de Berne a chargé un groupe de travail régional dirigé par Hans Stöckli, alors maire de Bienne, d’élaborer une solution sur laquelle la région puisse se mettre d’accord pour la branche Ouest – aujourd’hui un projet partiel du contournement ouest de Bienne. Les premières études relatives à la nouvelle autoroute remontent aux années 1950. 

Années 1950
Début des études pour une autoroute; les tracés à ciel ouvert sont privilégiés.

1960

L’autoroute A5 Luterbach–Yverdon est intégrée dans le réseau des routes nationales. Les chambres fédérales approuvent le réseau de routes nationales incluant l'autoroute A5 Luterbach-Yverdon.

1975
Un premier projet général pour le contournement de Bienne comprenant un tracé largement à ciel ouvert (Prés-de-la-Rive-Marais-de-Brügg-Orpond-Champs-de-Boujean) est mis à l'enquête publique. Ce projet n’est pas poursuivi en raison des nombreuses oppositions.

1978
Une commission plénière pour l’étude de l’A5 dans la région de Bienne, composée d’une délégation des autorités et d’une commission spécialisée est créée. Un intense processus de participation est lancé.

1978-1989
De vastes études de variantes sont menées. En dépit des grands efforts consentis, aucun consensus n’est trouvé pour le tracé dans la région biennoise. Les avis divergent en particulier quant à savoir si un contournement par le Nord ou par le Sud serait la meilleure variante. Dans son rapport final, l’Office cantonal des ponts et chaussées recommande de poursuivre l’élaboration du projet de contournement par le Sud. La Confédération opte pour cette variante sous le conseiller fédéral Adolf Ogi.

1994
Un nouveau projet général de contournement A5 de Bienne est mis à l’enquête publique. Ce projet résulte d’un vaste processus de planification participatif.

1997
Le Conseil fédéral rejette le projet général de la branche Ouest; il commande une étude de tracé alternatif qui passerait par la rive droite du lac (tronçons Brügg-Thielle et Lyss-Thielle).

1998
Le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) s'appuie sur une étude de faisabilité du canton pour renoncer aux tracés passant au sud du lac de Bienne.

1999
Le Conseil fédéral approuve le projet général de la branche Ouest.

Dès 2000
Diverses solutions d’optimisation sont élaborées en collaboration avec les villes concernées.

2004
De nouvelles directives de la Confédération sur la construction et l’aération des tunnels entrent en vigueur. Le projet général de 1999 n’est donc plus conforme aux nouvelles normes.

Dès 2004
L’Office des ponts et chaussées soumet tout le projet de la branche Ouest à un processus global d’optimisation participative.

2007
Les plans du projet général du tunnel de Vigneules sont mis à l'enquête publique.

2008
Un nouveau projet de raccordement est proposé, le tunnel de Port.

2009
La délégation des autorités met en place un groupe de travail dirigé par Hans Stöckli, alors maire de Bienne. Ce groupe du travail devra déterminer quelle est la solution privilégiée par la région pour la branche Ouest du contournement A5 de Bienne.

2010
Le groupe de travail Stöckli propose l'orientation 2 (jonction complète Bienne-Centre, demi-jonction Bienne-Ouest direction Berne, tunnel de Port).

2011
Sur la base de l’orientation 2, une planification-test urbanistique est effectuée au premier semestre 2011. La planification-test fournit des bases concrètes pour l’optimisation urbanistique du périmètre de la jonction Bienne-Centre. Le recouvrement intégral de l’autoroute est déconseillé.

2012
Le nouveau projet général pour la branche Ouest (y compris la bretelle rive droite du lac de Bienne) est soumis à la population pour participation au printemps 2012, en même temps que le plan directeur des mesures d’accompagnement du trafic et le plan directeur urbanistique.

2014
Le Conseil fédéral approuve les projets généraux de la branche Ouest (y compris la bretelle rive droite du lac de Bienne) et du tunnel de Vigneules.

2016
Sur la base des projets généraux de contournement ouest de Bienne approuvés par le Conseil fédéral, le canton de Berne élabore les documents pour la mise à l’enquête publique des plans et les remet à l’OFROU pour examen.

2017
La mise à l’enquête publique des plans relatifs au projet définitif du contournement ouest de Bienne a eu lieu du 18 avril au 23 mai 2017.